Les Second Lines de la Nouvelle OrleansThe Second Lines of New Orleans
Les queens du bitumeThe Queens of the asphalt
Et Dieu ordonna la femmeAnd God ordained the woman
Une identité nomadeA nomad identity
Les dames de fondThe women miners of Breza
Ceux de la Sotnia n°5Those of the 5th Sotnia
Les Second Lines de la Nouvelle Orleans
Les Second Lines de la Nouvelle OrleansThe Second Lines of New Orleans

Oubliez Mardi Gras, ses touristes et ses semaines de festivités. C’est dans ces parades que bat le pouls de la Nouvelle Orléans, c’est ici qu’on joue le plus fort, pour les vivants comme pour les morts. [oct. 2017]

Les queens du bitume
Les queens du bitumeThe Queens of the asphalt

Dans les rues sulfureuses de La jazzy Nouvelle-Orléans, leurs moteurs tonnent en fanfare. Les “Caramel curves”, c’est le club de motardes le plus wild du vieux sud. [octobre 2017]

Et Dieu ordonna la femme
Et Dieu ordonna la femmeAnd God ordained the woman

En Suède, 40% des pasteurs sont des femmes. Bientôt, elles seront majoritaires.
Rencontre avec ces religieuses des temps modernes, baskets aux pieds et brushing parfait. Une révolution dans l’Eglise Luthérienne.
[sept. 2017]

Une identité nomade
Une identité nomadeA nomad identity

La clameur monte des gradins, dont le toit flambant neuf protège les milliers de spectateurs du soleil de plomb. C’est le dernier jour des Jeux et, portée par son public, l’équipe de Kok Boru kirghize est en train de régler son compte à l’équipe kazakhe. Le match de ce polo d’Asie Centrale, où les joueurs à cheval se disputent une carcasse de chèvre, est la compétition reine des Jeux Nomades, la plus spectaculaire des vingt trois épreuves disputées pendant 6 jours. [sept. 2016]

Les dames de fond
Les dames de fondThe women miners of Breza

En Bosnie-Herzégovine, les mines de charbon tournent encore à plein régime. Et, depuis une trentaine d’années, à Breza, au nord de Sarajevo, des femmes vont aussi au charbon, à 200 à 300 mètres sous terre.
[nov. 2015]

Ceux de la Sotnia n°5
Ceux de la Sotnia n°5Those of the 5th Sotnia

J’ai rencontré ceux de la Sotnia n°5 dans un hostel, sur la place Maidan en janvier 2014. Je les ai suivis, jusqu’à la chute du président Ianoukovitch, en février 2014. [jan-fev. 2014]


eXTReMe Tracker