Catch-moi si tu peux : ta mère sur le ring
Catch-moi si tu peux : ta mère sur le ring - avril 2010 thumbnail
Catch-moi si tu peux : ta mère sur le ring - avril 2010 thumbnail
Catch-moi si tu peux : ta mère sur le ring - avril 2010 thumbnail
Catch-moi si tu peux : ta mère sur le ring - avril 2010 thumbnail
Catch-moi si tu peux : ta mère sur le ring - avril 2010 thumbnail
Catch-moi si tu peux : ta mère sur le ring - avril 2010 thumbnail
Catch-moi si tu peux : ta mère sur le ring - avril 2010 thumbnail
Catch-moi si tu peux : ta mère sur le ring - avril 2010 thumbnail
Catch-moi si tu peux : ta mère sur le ring - avril 2010 thumbnail
Catch-moi si tu peux : ta mère sur le ring - avril 2010 thumbnail
Catch-moi si tu peux : ta mère sur le ring - avril 2010 thumbnail
Catch-moi si tu peux : ta mère sur le ring - avril 2010 thumbnail
Catch-moi si tu peux : ta mère sur le ring - avril 2010 thumbnail
Catch-moi si tu peux : ta mère sur le ring - avril 2010 thumbnail
Catch-moi si tu peux : ta mère sur le ring - avril 2010 thumbnail
Catch-moi si tu peux : ta mère sur le ring - avril 2010 thumbnail
Catch-moi si tu peux : ta mère sur le ring - avril 2010 thumbnail
Catch-moi si tu peux : ta mère sur le ring - avril 2010 thumbnail
Catch-moi si tu peux : ta mère sur le ring - avril 2010 thumbnail
Catch-moi si tu peux : ta mère sur le ring - avril 2010 thumbnail
Catch-moi si tu peux : ta mère sur le ring - avril 2010 thumbnail
Catch-moi si tu peux : ta mère sur le ring - avril 2010 thumbnail
Catch-moi si tu peux : ta mère sur le ring - avril 2010 thumbnail
Catch-moi si tu peux : ta mère sur le ring - avril 2010 thumbnail
Catch-moi si tu peux : ta mère sur le ring - avril 2010 thumbnail
Catch-moi si tu peux : ta mère sur le ring - avril 2010 thumbnail
Catch-moi si tu peux : ta mère sur le ring - avril 2010
Catch-moi si tu peux : ta mère sur le ring - avril 2010
Catch-moi si tu peux : ta mère sur le ring - avril 2010
Catch-moi si tu peux : ta mère sur le ring - avril 2010
Catch-moi si tu peux : ta mère sur le ring - avril 2010
Catch-moi si tu peux : ta mère sur le ring - avril 2010
Catch-moi si tu peux : ta mère sur le ring - avril 2010
Catch-moi si tu peux : ta mère sur le ring - avril 2010
Catch-moi si tu peux : ta mère sur le ring - avril 2010
Catch-moi si tu peux : ta mère sur le ring - avril 2010
Catch-moi si tu peux : ta mère sur le ring - avril 2010
Catch-moi si tu peux : ta mère sur le ring - avril 2010
Catch-moi si tu peux : ta mère sur le ring - avril 2010
Catch-moi si tu peux : ta mère sur le ring - avril 2010
Catch-moi si tu peux : ta mère sur le ring - avril 2010
Catch-moi si tu peux : ta mère sur le ring - avril 2010
Catch-moi si tu peux : ta mère sur le ring - avril 2010
Catch-moi si tu peux : ta mère sur le ring - avril 2010
Catch-moi si tu peux : ta mère sur le ring - avril 2010
Catch-moi si tu peux : ta mère sur le ring - avril 2010
Catch-moi si tu peux : ta mère sur le ring - avril 2010
Catch-moi si tu peux : ta mère sur le ring - avril 2010
Catch-moi si tu peux : ta mère sur le ring - avril 2010
Catch-moi si tu peux : ta mère sur le ring - avril 2010
Catch-moi si tu peux : ta mère sur le ring - avril 2010
Catch-moi si tu peux : ta mère sur le ring - avril 2010

Delphine, aka Bulla Punk et ses enfants

Tatiana, aka Kim Kaycee

Tatiana, aka Kim Kaycee, en tenue

Delphine, aka Bulla Punk

Booster, entraîneur d'un groupe de catcheurs, leur donne les dernières consignes avant le gala du soir.

Tatiana observe les autres catcheurs s'entraîner

Préparation en coulisses

La fille de Delphine adore se faire maquiller comme sa mère avant les galas.

Derniers préparatifs

Combat entre Bulla Punk et Kim Kaycee

Combat entre Bulla Punk et Kim Kaycee

Combat entre Bulla Punk et Kim Kaycee

Combat entre Bulla Punk et Kim Kaycee

Tatiana se repose après un combat éprouvant.

Booster débriefe Tatiana après le combat.

Séance de dédicaces à la fin de la soirée.

Sabrina à l'entrainement

Sabrina, aka Galathorn

Sabrina et son futur mari, en tenue avant un entrainement

Préparation le jour du mariage.

Mariage de Galathorn et de son fiancé catcheur sur un ring.

Mariage de Galathorn et de son fiancé catcheur sur un ring.

A peine mariés, combat des époux pour la plus grande joie des invités.

Fin de combat pour les nouveaux mariés.

Sabrina et son mari après leur mariage et leur combat.

Détail du gâteau de mariage de Galathorn.

Il n’y a pas que les petits garçons qui rêvent d’achever leurs adversaires d’un saut de l’ange de la troisième corde du ring. Il y aussi quelques filles, des grandes, parfois amoureuses, des fières, des musclées, des dures à cuire, qui prennent souvent un malin plaisir à jouer les méchantes.

« La première fois que mon mari et moi sommes allés chercher les enfants à l’école Sainte-Thérèse-de-l’Enfant-Jésus, les autres parents nous regardaient bizarrement », raconte, un sourire en coin, Delphine, 35 ans, aka Bulla Punk. Cheveux violets pour elle, crâne rasé, piercing et tatouages pour lui : Monsieur et Madame ne sont pas tout à fait des parents ordinaires. L’un et l’autre sont des mordus de catch. Leur histoire a d’ailleurs commencé sur un ring. Sept ans, un mariage, deux enfants et une société de production de spectacles de catch plus tard, le couple a scellé leur union par ce sport de combat scénarisé qui revient en force dans les cours de récréation. Pourtant Delphine n’est pas passée loin d’une vie sans histoire de télé-conseillère en assurance. Aujourd’hui, elle sourit en pensant à tout ce qu’elle n’aurait pas connu : les galas tous les week-ends à travers la France, l’adulation de ses fans, les plateaux de télévision… et surtout le plaisir de jouer son personnage, mi-femme, mi-bête. « Un exutoire. » Il est vrai que Maman n’est « plus tout à fait elle-même », grimée et moulée dans sa petite robe pigeonnante en vinyle lorsqu’elle qu’elle hurle à la mort sur le ring. En tout cas, Valentine, sa fille de 6 ans, adore. La preuve que le catch n’est plus un spectacle de garçons. Elles sont de plus en plus nombreuses à donner de la descente de cuisse, de la clé de bras, ou à pratiquer le coup de la corde à linge contre des rivaux, hommes ou femmes. Même pas mal. Tatiana, 18 ans, dont 3 de catch et une vingtaine de galas à son actif, a aussi la peau dure. Cette lycéenne se « donne à fond » et ne voit pas son avenir ailleurs que sur un ring même si elle sait qu’il est presque impossible de gagner sa vie grâce au catch en France. Sabrina, 32 ans, a « toujours évolué dans un univers masculin », « garçon manqué », elle ne se laisse pas intimider par ses rivaux. A tel point qu’elle épousera en juin l’un d’entre eux. Un mariage comme elle en rêvait depuis longtemps : sur un ring, bien sûr.

Synopsis : Ariane Puccini/Youpress
Lire l’article sur le site de Youpress

eXTReMe Tracker